( 1 juillet, 2014 )

suite4

 

En lisière de Cernay ,une batterie Allemande ,dont on apercevait des lueurs de départ tirait sans arret sur Aspach et Mulhouse ;on voyait éclater de fusants et la lueur sinistre des maisons qui brulaient éclairait la plaine ou se mourrait lentement la première bataille .Peu après cependant tout se tut et,dans le silence nocturne ,on entendit plus que les convois francais et allemands.

A 22h30,Alerte!Laissant au vieux thaan le 1er bataillon ,le régiment fut de nouveau dirigeait vers Cernay pour appuyer le mouvement du 15ème chasseurs en vue d’une offensive projetée pour le lendemain .Sur la foi des renseignements donnés ,ils comptait trouver le village occupait par les chasseurs, alors qu’en réalité ces derniers n’avaient pu s’y maintenir .Il avanca donc sur les routes,en colonne par 4,quand,vers l’auberge de la croisière ,il se heurta aux allemands qui débouchaient de Cernay.De part et d’autre ,dans l’obscurité, la surprise fut grande .Engageant la fusillade,nos soldats se déployèrent en toute hate dans les champs .Affolés les boches mirent le feu aux premières maisons pour s’éclairer.On entendit les clairons ennemis sonner l’alerte ,les canons roulés sur les pavés de la ville.Mais notre avance n’avait  pour but que d’appuyer les chasseurs et devenait inutile ,puisque leur mouvement n’avait pas réussi .Ordre fut donc donné de se replier en direction d’Aspach le bas .

Nos pertes avaient été faibles ,mais par suite d’obscurité ,divers éléments qui,pour prendre leurs positions de combat ,avaient du s’écarter du gros du régiment ,ne purent le rejoindre,l’ordre de retraite une fois donné.Au point de jour seulement  ,protégés par le 15ème  chasseurs qui,au nord tenait le groupe 309  on put reconstituer les deux bataillons à Aspach le bas .La 133ème recut alors l’ordre de se porte sur la gauche des chasseurs.Le 1er bataillon avait déjà profité de la nuit pour s’établir au sud du vieux thann à l’angle des routes thann -aspach et thann -cernay .Le 2ème bataillon fut à son tour envoyé à limbach  pour couvrir le débouché de thann .Le 3ème s’établit à Aspach le haut ,tandis qu’au centre Rodereu était occupé par un bataillon du 352ème .Vers 10h ,un violent duel d’artillerie ,s’engagea entre les batteries allemandes et les batteries francaises .L’artillerie allemande tirait sans arret ,malgré les pertes énormes qu’elle subissait ,se trouvant soumise ,dans la plaine,au tir direct de nos pièces ,tout le barrage tenait également en respect ,l’infanterie mais vers 19h nos 75 pris sous le feu des 155 qui rendaient leur position intenable ,furent obligé de prendre position de replis .Les masses allemandes purent alors déboucher ,obligeant à notre droite ,les chasseurs à abandonner Aspach le bas .Découvert par son flanc droit le 3ème bataillon dut à son tour se retirer d’Aspach le haut sur Rodereu .Le 1eret 2ème bataillons établit à limbach
 

 

Pas de commentaires à “ suite4 ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

«    »
|